JUSQU’À 4750€ DE PRIME ÉNERGIE CHAUFFAGE
POUR LE REMPLACEMENT DE VOTRE VIEILLE CHAUDIÈRE !
Calculez le montant de votre prime chaudière

Installer une pompe à chaleur air/air, eau/eau et hybride avec la Prime Chaudière

pompe à chaleur

Remplacez votre ancien système de chauffage par une pompe à chaleur grâce à la Prime Chaudière

Les offres en matière de chauffage évoluent chaque année. Depuis la mise en route de la transition énergétique entrainant notamment une augmentation de la consommation de gaz, des équipements moins énergivores permettant une économie de carbone ont vu le jour. Leur utilisation est fortement recommandée par l’Etat et leur acquisition ouvre même droit à des subventions et des avantages fiscaux.

Sur la liste des équipements écologiques que les particuliers pourraient adopter se trouvent les systèmes de chauffage à base de pompe à chaleur (PAC), un appareil conçu pour transférer de la chaleur dans le logement grâce un dispositif thermodynamique, mais également le système solaire combiné. Il existe différents types de pompes à chaleur et la différence entre les modèles repose sur la source d’énergie utilisée.

La pompe à chaleur air /air avec la Prime Chaudière

La PAC aérothermique est un mode de chauffage de plus en plus prisé et offre multiples avantages. Elle ne convient cependant pas à toutes les habitations.

Le fonctionnement de la pompe à chaleur air/air installée avec la Prime Chaudière

La PAC air/air, comme son nom l’indique, est un dispositif qui extrait les calories dans l’air extérieur afin de chauffer l’habitation. Elle a le même principe de fonctionnement qu’un réfrigérateur. Le dispositif dispose de capteurs qui se chargent de prélever la chaleur de l’air extérieur et de la transférer au circuit intérieur via le fluide frigorigène.

A cet effet, le liquide va se transformer en vapeur haute pression après être passé dans l’évaporateur et le compresseur. Suite à l’action du condensateur, elle va transférer la chaleur aux émetteurs installés au sein de l’habitat. Il peut s’agir de radiateurs, de planchers chauffants ou de ventilo-convecteurs.

La PAC air/air elle, peut jouer le rôle de climatisation en été. Cette fois, elle va récupérer la chaleur à l’intérieur de l’habitat pour l’évacuer à l’extérieur. Elle peut réduire de quelques degrés la température au sein d’une maison. Pour fonctionner, la pompe à chaleur air/air a besoin d’électricité. Selon les experts, l’appareil a besoin de 1kWh d’électricité pour produire 3kWh de chaleur.Selon les conditions d'éligibilité, la PAC air/air ne donne pas droit à une bonification de la prime. Pour l'installation de ce type d'appareil, seule une prime énergie est imputable, et non le dispositif du coup de pouce chauffage.

Installation et entretien de la pompe à chaleur air/air installée avec la Prime Chaudière

La pompe à chaleur air/air est connue pour sa facilité d’installation. Il faut enterrer les capteurs dans le sol du jardin en prenant soin de l’éloigner des maisons voisines vu qu’elle risque de faire du bruit. Ensuite, on doit les relier au circuit intérieur. Même si l’opération paraît simple, il faut recourir à un professionnel compétent, car la manipulation du liquide frigorigène demande un grand savoir-faire.

Notons que la performance de la pompe à chaleur air/air dépend des conditions climatiques. En général, l’appareil peut produire de la chaleur même à une température de – 10°C. Cependant, le rendement est faible et il faut s’équiper d’un autre chauffage en appoint.

Les avantages et les inconvénients de la pompe à chaleur air/air installée avec la Prime Chaudière

C’est le modèle de la pompe à chaleur le moins cher et le plus facile à installer. C’est aussi une pompe à chaleur réversible qui peut faire office de chauffage et de climatiseur en même temps. Le fait qu’elle peut continuer à chauffer la maison même si les températures extérieures sont négatives, s’ajoute sur la liste de ses atouts. Par ailleurs, la pompe à chaleur air/air garantit 60% d’économie d’énergie selon l’Ademe.

Toutefois, l’installation d’une pompe à chaleur aérothermique n’est pas éligible aux financements les plus sollicités comme le CITE (crédit d’impôt pour la transition énergétique). En outre, l’appareil ne peut pas assurer la production d’eau chaude sanitaire. Il faut ajouter sur la liste de ses inconvénients son manque d’autonomie. Il est en effet nécessaire de l’associer à un autre système de chauffage.

La pompe à chaleur eau/eau installée avec la Prime Chaudière

La pompe à chaleur eau/eau ou géothermique est un système de chauffage qui convient bien aux particuliers.

Le fonctionnement du dispositif de la pompe à chaleur eau/eau

C’est un dispositif conçu pour chauffer un habitat avec de la chaleur prélevée dans l’eau d’une nappe phréatique. La pompe à chaleur eau/eau possède plusieurs composants et son principe de fonctionnement est assez complexe. Il y a le puits de captage ou d’aspiration dont la fonction consiste à capter les calories dans l’eau. Le système comporte également une pompe de relevage qui va assurer l’arrivée de l’eau vers le compresseur.

Les calories captées vont réchauffer le fluide frigorigène qui garantira l’arrivée de la chaleur vers les émetteurs. Enfin, sachez que la pompe à chaleur eau/eau comporte également un puits de rejet ou de restitution ayant pour rôle de renvoyer l’eau dans la nappe phréatique. Il faut aussi souligner que pour produire 4kWh de chaleur, elle consomme 1kW d’électricité.

Installation de la pompe à chaleur grâce à la Prime Chaudière

L’installation d’une pompe à chaleur eau/eau est délicate. Tout d’abord, il faut effectuer un sondage du sol afin d’atteindre la nappe phréatique. Cette opération exige l’intervention d’un géotechnicien. En outre, il faut effectuer deux forages dont le premier va accueillir le captage et le second, l’eau rejetée par le système. Une pompe à chaleur eau/eau exige également un entretien annuel réalisé par un expert.

Les avantages et les inconvénients du dispositif de chauffage avec la Prime Chaudière

Le plus grand inconvénient de la pompe à chaleur eau/eau, c’est son coût d’installation élevé. Il faut prévoir un budget oscillant entre 20.000 et 40.000 € TTC. Le tarif varie selon l’entreprise qui prend les travaux en charge et la difficulté de forage. Cela dit, son installation ouvre droit à plusieurs subventions étatiques notamment le crédit d'impôt à 30%, les aides de l’Anah (Agence nationale de l’habitat) et l’éco-prêt à taux zéro.

En ce qui concerne les atouts de la pompe à chaleur eau/eau, elle permet une baisse de 5 à 15 € /m² de la facture d’électricité. Elle offre aussi un rendement élevé et c’est un dispositif réversible puisqu’elle peut rafraîchir l’habitat en été.

La pompe à chaleur hybride installée avec la Prime Chaudière

Encore méconnu du public, c’est le modèle le plus récent du marché. Toutefois, elle a déjà conquis de nombreux foyers.

Le fonctionnement de la pompe à chaleur hybride installée avec la Prime Chaudière

Appelée également chaudière hybride, cette pompe à chaleur biénergie est née de l’association d’une chaudière gaz à condensation et d’une pompe à chaleur aérothermique. En ce qui concerne son principe de fonctionnement, il reste similaire à celui d’une pompe à chaleur classique. Le système comporte des capteurs qui récupèrent l’énergie dans l’air extérieur et elle est injectée dans le circuit de chauffage via une connexion hydraulique.

Lorsque la quantité de calories puisées dans l’air est insuffisante pour chauffer le logement, la chaudière à condensation prend la relève. A en tenir compte, la prime pompe à chaleur permet d'acquérir un système de chauffage intelligent. Elle permet aux utilisateurs d’alterner le fonctionnement de la PAC et de la chaudière à condensation.

Installation du système de chauffage avec la Prime Chaudière

La pompe à chaleur hybride comporte une unité extérieure à placer dans le jardin ou dans la cour. L’unité intérieure est à fixer sur le mur via une contre-plaque. Le tout est raccordé à la chaudière à condensation. L’objectif est de former une unité compacte. Il faut aussi que chaque composant et chaque raccordement soient faciles d’accès afin de rendre l’entretien plus simple.

Avantages et inconvénients de la PAC hybride installée avec la Prime Chaudière

En s’équipant d’une pompe à chaleur hybride, vous pouvez chauffer un logement à prix réduit. En effet, elle permet de diminuer de 40% votre facture d’énergie. Ce système de chauffage peut couvrir les besoins en chaleur de l’habitat, et ce, quelle que soit la température extérieure. Sa facilité d’installation est aussi un atout non négligeable. En outre, elle peut produire de l’eau chaude sanitaire. Notons que la pompe à chaleur hybride est une solution de chauffage adaptée pour le neuf et l’ancien.

Pour les inconvénients, il faut citer la complexité des travaux de maintenance. Il faut faire appel à un professionnel, ce qui est coûteux. Le coût d’installation du système complet est aussi assez élevé. Il peut aller de 4.500 à 6.000€, et même parfois plus. Des aides travaux sont cependant disponibles afin de les financer comme le CITE.

En somme, les pompe à chaleur air/air, eau/eau et hybride sont des solutions économiques et écologiques pour chauffer la maison. Elles permettent une économie d’énergie remarquable et elles utilisent des énergies vertes. La seule ombre au tableau, c’est leur coût souvent élevé. Mais il est possible d’amortir les dépenses avec les financements de l’Etat.

Installez votre système solaire combiné grâce à la Prime Chaudière